Portrait du visiteur en créateur - blogœuvre

Serial Portraits Sigrid Coggins

By

Pour répondre à Danièle….

Je rebondis sur ce que dit Danièle dans le portrait à révéler n° 35 : Non, tu n’arrives pas trop tard ! Je crois que je ne vais pas le révéler de sitôt celui-là : je vais le laisser jusqu’à ce que tous ceux qui ont déjà écrit un commentaire écrivent pour celui-là, tiens ! Une lubie, comme ça .

Pendant ce temps là, je vous conçois, prépare, concocte et mijote la suite…

By

2014, processus en cours et à venir …

Le 25 décembre a pris fin ce processus initié le 25 mars 2013 : 35 portraits dessinés à l’aveugle par mes visiteurs me prenant pour modèle, ont été mis à la une et commentés grâce à vous. Beaucoup d’autres dessins, parmi les presque 1000 réalisés, auraient pu être soumis à vos regards bienveillants mais j’avais choisi de fixer une limite temporelle à cette expérience. J’ai par ailleurs choisi les portraits selon des critères principalement basés sur leurs capacités à stimuler l’imagination des écrivains que vous avez bien voulu être. Merci !

Le 35ème n’a pas été encore révélé car les fêtes de fin d’année semblent avoir stoppé net et  10 jours avant ma date du 25 décembre vos énergies critiques ;-)

Rien de surprenant à cela, mais du coup, voilà un portrait inachevé car il lui manque une (1, une , une, UNE !) critique !

Alors j’hésite … vais-je le laisser en l’état ? Inachevé,  et seul en son genre ? Ne jamais en révéler l’auteur ? Ou bien accepter l’exception sous la forme d’un commentaire en 2014 ? Le laisser être submergés de centaines de critiques qui vont déferler dès l’instant de la publication de ce post (;-)…

Finalement, je vous laisse en décider, tandis que je suis en train de vous préparer la suite, sous la forme d’une nouvelle oeuvre participative qui va vous être proposée début février.

Je vous souhaite à tous une belle année 2014 ! Celle-ci sera l’occasion d’une rencontre autour de ce travail auquel vous avez brillamment participé, j’espère que le processus vous aura autant fait plaisir qu’à moi. Et que la restitution que je vais en faire vous plaira tout autant.

A très bientôt donc !

Artistiquement vôtre,

Sigrid