Portrait du visiteur en créateur - blogœuvre

Serial Portraits Sigrid Coggins

By

Serial Portraits à Saint-Gervais, Maison des Guides / Dessin 1

Serial Portraits au Musée des guides, Maison Forte de Hautetour, Saint-Gervais 

Accéder au premier dessin à commenter en cliquant ici

 

By

3 révélés aujourd’hui et un témoignage

 

Soizic Vauclin

Son témoignage 

 Jean Choplin

Antoine Joubert

 

 

By

Dessin dévoilant 60 – série arpenteur

Le journal inexistant.

Chacun des dessins que je regarde fait émerger un souvenir ou me rappelle un événement en rapport avec mon parcours d’artiste

Celui-là dont je veux parler avait deux yeux noirs qu’il utilisait pour hypnotiser son auditoire en jouant d’eux comme d’un instrument de musique, les notes s’envolaient de son regard pour rejoindre en une harmonie puissante les mots modulés, il racontait, il contait, il envoutait les uns, épouvantaient les autres.

Poète et  clown ; au mieux, jonglant avec tous les extrêmes qui le composaient, au pire traînant dans le néant des hôpitaux le puzzle aporétique de son existence, il gardait néanmoins en toutes circonstances le goût pour la belle garde-robe, les endroits chics, la conversation, les belles manières… autant de penchants difficiles à transposer dans l’univers de clochard céleste que son esprit en perpétuelle rébellion l’avait amené au final a préférer à tout autre possible. Impossible.

Etre le grain de sable dans le rouage, difficile art de vivre. Se mettre au service de l’art permet de faire la même chose et en même temps de vivre un peu.

Parle et meurt sans fin

Celui là qui veut tout dire

Par lui-même nié

 

 

 

 

By

Le Serial Portrait 19 également révélé

Serial Portrait avec Francesca Bustarret

By

2 dévoilés, et la séance du 9 juillet mise en ligne, complétée !

Après quelques jours un peu loin de ces pages, j’ai fait une séance de rattrapage : deux dessins dévoilés et de nouveaux dessins mis en ligne. Les dévoilés ? Il s’agit de Muriel Denis et d’Irène Almès. Les nouveaux dessins ? Ce sont ceux numérotés de 51 à 60

A vous de jouer !

By

Nouveau dévoilement ! Nouvel entrant !

La rencontre des mots et des traits

A un portrait révélé, un nouveau dessin mis en ligne parmi ceux réalisé à l’arpenteur. Découvrir ce nouveau dévoilement ? C’est ICI

Nouveau dessin – Vous êtes le critique d’art, à votre clavier ! Commentez ce dessin réalisé à l’aveugle et représentant l’artiste auto-mise dans le rôle du modèle de son visiteur. Au bout de 6 commentaires écrits sur ce dessin, le dessinateur est révélé par l’affichage du Serial Portrait complet. Voir les Serial Portraits déjà dévoilés dans le menu « dévoilés par vous ». Cliquez ici pour le commenter !

 

By

Une dessinatrice raconte : portrait n°65 à révéler par vos commentaires

« J’ai été très touché par ton travail, et il m’a fallu un peu de temps pour cerner ce qui m’a tant atteinte !

Avant ton arrivée Antoine m’avait parlé de cette performance qui m’avait laissé interrogative. Pourquoi ?
Aujourd’hui j’ai compris….l’intérêt réside dans ta présence et dans ce qu’il se passe autour de ces portraits.

J’ai été émue par le « spectacle » du dessinateur concentré sur son modèle. La qualité rare de ce regard qui s’abandonne dans cette relation singulière. Quelque chose de sincère qui s’échappe, donnant une valeur unique à l’échange silencieux qui se dessine.

J’ai été très sensible à la femme que tu es. Tu te souviens des dizaines de visages que tu as croisé, tu prends le temps de mettre chaque personne à l’aise, ton regard est présent à chaque instant, et j’ai eu l’impression que jamais il ne fuyait dans l’intériorité de tes pensées. Tu sembles être LA, « pour de vrai! » !
Aussi brève soit-elle, cette rencontre est riche, honnête et pleine d’humanité.

Enfin, le dernier point que je tenais à partager avec toi est celui du rapport du spectateur à l’artiste ! Il me semble très important, sans doute car il me touche tout particulièrement !
J’ai toujours l’impression que l’artiste et son oeuvre créé une distance avec celui qui lui fait face, de par son statut même.
On se sent à côté du propos, ou touché mais incapable de savoir pourquoi… Et puis on tente de comprendre et le fossé se creuse alors. Pas les codes, pas la culture…alors on laisse cela aux autres, à ceux qui connaissent.
Et la rencontre avec l’artiste s’envole, on le laisse sur son pied d’estale…comment partager une sensation, une émotion lorsqu’on n’a pas les mots qu’il faut !
Dans ton travail, ta simple présence brise cette distance. Cette interdépendance entre toi et celui qui te dessine fait
que la relation existe déjà au-delà de l’oeuvre. On se croise sur un terrain commun, qui créé une proximité, une intimité même et te place comme une femme avant d’être une artiste. Alors on s’autorise peut être un peu plus à commenter, à ressentir, à dire ce que l’on a vécu, à s’amuser
du résultat. Bref à partager ! »

By

Dessinateur à l’aveugle n°1/arpenteur dévoilé !

Valérie Lucas, dessinatrice à l’aveugle n°1/arpenteur dévoilé !

C’est par ici !

By

Séance du 9 juillet, en cours !

Les 7 premiers dessins de la séance Serial Portraits au Festival de l’Arpenteur sont en ligne.

A commenter, bien entendu, pour en permettre le dévoilement complet.

C’est par ici !

By

Dessinateur à l’aveugle n°25 dévoilé !

Dessinateur à l’aveugle n°25 dévoilé !

Cliquez, c’est par ici…