Portrait du visiteur en créateur - blogœuvre

Serial Portraits Sigrid Coggins

By

Le texte de Mireille Leterrier sur Serial Portraits

Ce regard décomposé de bas en haut, du concentré au réactif, comme une trainée de cheveux mouillés qui s’égouttent au ralenti, une crinière de cheval plutôt, le bel animal -voilà ce que m’évoque le regard à la caméra, quand gêné, réveillé, on se remet de sa surprise - la découverte de ce dessin-portrait exécuté sans regard, donc en déséquilibre, forcément.
Il y va du geste manqué… (on pourra toujours se le garder pour preuve du contraire).
Chronos, ce géant très ancien, est de la partie, il a son importance - que diable! -  et transforme le jeu en acte signifiant.
Ici, le geste s’ancre dans le poids du crayon sur le papier, dans une vision dévoyée de son modèle… comme éveillé du sommeil, on sort des règles pour exposer son visage intimidé et fragilisé, tout neuf, au regard de tous, celui de la caméra, l’oeil du temps qui filme, du temps qui coule…
On aimerait que la caméra ronronne comme autrefois.
Mireille Leterrier

pour voir son Serial Portrait, cliquez ici 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Cocher cette case pour indiquer votre dernier article