Portrait du visiteur en créateur - blogœuvre

Serial Portraits Sigrid Coggins

Serial Portrait avec Marc Limousin, artiste plasticien

 

 

7 Responses to Serial Portrait avec Marc Limousin, artiste plasticien

  1. Poser la pointe du stylo sur le papier / savoir où je suis

    Lancer la ligne / m’aventurer

    Ne pas lever le stylo / suivre un chemin

    Lever le stylo / me perdre

    Me suis perdu dans tes lignes de fond

    Sûrement vers l’inconnu où tu voulais nous guider

    Et voir l’inconnue une fois autrement dévoilée.

    Intense voyage.

  2. camille says:

    Portrait 15 - Qui se cache derrière ses cheveux ? Sigrid ? Le ou la dessinatrice ?
    voici un portrait d’ou émane la gentillesse la bienveillance
    une certaine crainte aussi
    touchant, j’aime

  3. Escale Michel says:

    Portrait 15 – Chères collègues, chers collègues. Nous pouvons observer très clairement chez n° 15 : d’évidentes manifestations somatoformes et épileptiformes. Sachant que : l’hystérie décrit un ou plusieurs excès émotionnels incontrôlables et que cette affection a disparu des nouvelles classifications du Manuel diagnostique et statistique. Nous pouvons donc affirmer que :
    n°15 n’est pas ‘hystérique’, mais comme de nouvelles expressions de l’hystérie sont notées depuis une trentaine d’années, notre diagnostic sera : « personnalité multiple avec syndrome dissociatif hystérique à forme dépressive » avec ici une crise aiguë syncopale à tendance sévère hystéro-épileptique tétaniforme’

  4. Portrait 15 –
    De loin, je reconnais bien Sigrid,

    chevelure savamment ébouriffée, regard présent et sérieux, bienveillant, nez sensuel, bouche close et souriante,

    de près j’y vois un être étrange…œil à mi visage…qui dévisage….rêve ou réalité?

  5. Gabriel says:

    Portrait 15 – Fleur mystérieuse et troublante, en bas à droite, à l’image du modèle …

  6. mireille leterrier says:

    Portrait 15 – le trait en va et vient est abondant et sûr
    dans le respect du visage qui s’offre au jeu
    un visage fort de tout son mystère -
    place à la beauté -
    au foisonnement de l’être

  7. vidalie says:

    Portrait 15 – Des yeux et une bouche débordante
    un moment contrarié par un léger repli dans les épaules
    la volonté d’écrire
    non de décrire presque d’un trait continu un être complexe

    mais un trait de sourire libère l’auteur et l’acte triste
    pardon l’actrice,

    bien joué l’artiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>