Portrait du visiteur en créateur - blogœuvre

Serial Portraits Sigrid Coggins

27-Serial Portrait avec Isabelle Dumoulin

 

6 Responses to 27-Serial Portrait avec Isabelle Dumoulin

  1. Régine says:

    Portrait 27 –  » Un sourire en coin » …. ce sont ses bijoux qui nous regardent, un double d’elle même ?
    Souvent elle les arbore de façon ostentatoire mais comme de tout petits indices pour nous laisser imaginer d’elle même tout ce qu’elle tient farouchement secret.

  2. camille says:

    Portrait 27 – Délicatesse, féminité, intériorité

  3. Narbah says:

    Portrait 27
    Décidément, Sigrid a plus d’un visage dément.

    Celui-ci est l’un des plus inquiétants.

    Le dessinant envoûté a soudain fait apparaître sur la feuille cet Lwas vaudou, celui là même qui s’incarne sous de multiples aspects, tous liés à la féminité dans ce qu’elle à de meilleurs, mais aussi de pire.

    Pas besoin d’être initié — je ne le suis pas, je tiens à le préciser — Pour reconnaître la figure inquiétante de la vierge mulâtresse sensuelle au visage balafré, Erzulie Freda ou Ezili Freda, esprit de l’amour dans l’aspect Rada.

    Mais je crois deviner ici, pour cause de rayure partant de l’œil droit (précision impossible à deviner), avoir affaire à l’incarnation d’ Erzulie Dantor dans l’aspect Petro.

    Féroce protectrice des femmes et des enfants, amoureuse jalouse, violente et malafaisante, l’un des Lwas le plus puissant du vaudou.

    Couverte de bijoux ; et sur sa vie privée, je vous renvoie à sa légende.
    Car celui qui parle ces sujets en dit toujours trop et sera bientôt sauvagement égorgé.

    Mais comment ignorer la couronne d’or entourée de cœurs. j’en tremble.
    Comment ai-je pu fréquenter aussi longtemps Sigrid sans appréhender ce que ce dessinateur aveugle n’a mis que quelques secondes à transcrire ?

    Et le miroir est son symbole, rendez-vous compte ! D’où ce Mystère de Serial Portraits qui fait enfin sens.

    Heureusement, l’enfant qu’elle tient par une main, et le couteau sanglant qu’elle arbore dans l’autre sont hors champs. Sinon, ma terreur serait à son comble.

    Erzulie Dantor, c’est elle. Féroce protectrice des femmes et des enfants, Vierge noire de Częstochowa.

    Son symbole est un cœur transpercé d’un poignard.

    Qui l’eut cru sans cette révélation ? Erzulie Dantor.

  4. Debbie Coggins says:

    Portrait 27
    Poised lady
    Drapped jewlery
    Wavy, wispy tresses
    Sitting quietly,

    Observing her observers….

  5. isabelle dumoulin says:

    Portrait 27
    …j’aimerai en être l’auteur !!!!
    Délicatesse, recueillement, féminité, et ce trait qui de l’œil à la bouche lie la parole au regard…

  6. Nicolas says:

    Portrait 27
    un portrait féminin,
    avec à la fin
    des bijoux
    qui descendent du cou
    pour finir un portrait
    dessiné d’ un trait
    de crayon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>