Portrait du visiteur en créateur - blogœuvre

Serial Portraits Sigrid Coggins

Serial Portraits au Festival de l’arpenteur / Dessin 67

La rencontre des mots et des traits : dessinatrice à l’aveugle dévoilée ! Irène Almès Dessins  

9 Responses to Serial Portraits au Festival de l’arpenteur / Dessin 67

  1. muriel says:

    8 commentaires mais…

  2. NICOLE LOYNET says:

    Très piccassoesque ! Ce serait un dessin préparatoire à un portrait de Jacqueline par Picasso – Il sera coloré, léger et gai car Picasso est très amoureux – il n’a pas oublié le collier qu’il vient de lui offrir.

  3. michel says:

    C’est une voisine éprise de jardinage, de carottes et de courgettes, qui part en guerre (lasse) contre les limaces.

  4. Irène says:

    en petit peu en vrac, hésite un peu à avoir un visage, à se dévoiler tout à fait, mais elle a bien la tête encrée/ancrée sur les épaules… et c’est tout ce qui compte….

    • N. LOYNET says:

      J’avoue ne pas avoir bien compris quoi commenter – le portrait dessin 67 – les textes…
      je suis un peu perdue !

      • Bonjour N. Loynet,

        La proposition sur ce blog est de faire appel à votre regard de visiteur sur ce travail Serial Portraits qui comme vous le savez comprend un processus participatif entre le participant et l’artiste ainsi qu’un ensemble de matérialisation de cette rencontre sous forme de dessin, photo et vidéo.
        Sur ce site, il vous est proposé de commenter le dessin réalisé à l’aveugle, sachant que grâce à votre commentaire, un nouveau regard, unique, le vôtre, est porté dessus, participant par la même à son enrichissement ainsi qu’à celui des autres lecteurs et critiques d’art se manifestant sur ces mêmes pages. Lisez les commentaires, vous constaterez l’extraordinaire multiplicité des points de vue. A savoir également que 6 commentaires en forme de critique d’art réalisés sur un dessin en permet le dévoilement à savoir que j’en fais apparaître le Serial Portrait : la photo du dessinateur pendant qu’il dessinait associé au dessin qu’il a croqué à l’aveugle (pour exemple à ce jour le n° 67 en compte 5, donc encore un commentaire et je m’occupe de mettre en ligne – dans les 24 h qui suivent au plus tard le portrait que ‘ai fait du dessinateur ).
        Vous avez la possibilité de commenter chaque dessin proposé ici : http://portrait-du-visiteur-en-createur.com/festival-de-larpenteur-seance-du-5-juillet-14/)
        En espérant avoir répondu de manière claire à vos questions, je reste à disposition si ça devait n’être pas tout à fait encore le cas ! ;-)

  5. Pascale says:

    Elle ne pleure que d’un œil et ce n’est pas très grave puisque c’est l’œil qui est ailleurs …
    mais elle a un joli chapeau …

  6. denis v says:

    je t’écris de ma brume
    là où ma plume me pousse
    là où je dois être
    Là où je suis, où j’ai envie d’aller, où je serais demain
    et tu seras là.

    Voilé/dévoilé
    ce qu’on montre ce qui est en dessous
    double regard
    monde intérieur

  7. Mila says:

    C’est une cow-girl à lunettes qui pleure. Ou une touareg éprise de liberté
    Mila

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>