Portrait du visiteur en créateur - blogœuvre

Serial Portraits Sigrid Coggins

Serial Portraits au festival de l’Arpenteur, Dessin n°65 du 10 juillet

La rencontre des mots et des traits : dessinatrice à l’aveugle dévoilée ! Soizic Vauclin

7 Responses to Serial Portraits au festival de l’Arpenteur, Dessin n°65 du 10 juillet

  1. Varcin says:

    Il y a quelque chose comme un entonnoir qui s’ouvre face à vous ! Ouais, comme un caméléon qui me fixe, la langue dévoreuse va jaillir, attention !

    Il y a du rythme et du mystère, c’est bien posé et stable, mais ce regard qui diverge, l’absence du nez et la bouche faussement neutre laissent envisager l’imminence d’un danger …

  2. Narbah says:

    Les cheveux en bataille sous les yeux.
    On imagine le reste : l’estomac dans les talons, bête comme ses pieds, des fourmis dans les genoux, la gueule enfarinée, le cœur sur la main, un ver dans le nez (lol), pas froid aux yeux Sigrid, elle risque sa peau ! Ça doit coûter un bras !

  3. muriel says:

    Si vous m’approchez, je vous ouvrirais.

  4. Isabelle says:

    On pourrait imaginer l’illustration d’une fable de La Fontaine :
    « La grenouille qui se voulait …. »

  5. camille says:

    tout en rondeur et un petit air guilleret
    il nous donne la pêche pour la journée

  6. damei lionel says:

    soleil levant soleil couchant qu’importe, il y a de la lumière sur la tête de Sigrid, l’anneau de Saturne Pas Rond dans sa petite tête, pirouette, pouet pouet et pour finir le temps des cerises, pour rêver un peu, poils aux yeux !

  7. G. says:

    Chapeau de plage, regard de batracien, curieux portrait. Ou curieux regard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>