Portrait du visiteur en créateur - blogœuvre

Serial Portraits Sigrid Coggins

Serial Portraits avec Harri Kivi

Serial Portraits avec Harri Kivi, réalisé à Helsinki, Av-arkki, Kaapelitas, 2004

Cliquez sur les images puis sur la mise à l’échelle 1:1 pour lire les textes

Le regard de Harri Kivi dans Serial Portraits.

7 Responses to Serial Portraits avec Harri Kivi

  1. Escale Michel says:

    Il existe plusieurs objets pour repousser les vampires, notamment l’ail, dont l’odeur les indisposerait. Une branche de rosier sauvage , d’aubépine ou de verveine sont des protections contre les vampires . Asperger le sol de moutarde les éloigne également. L’arrivée d’un étranger à la physionomie ou au profil étranges ( denture de fer, incapacité à compter au-delà de trois, ancien métier exercé suspect — boucher et de bottier permet d’identifier un vampire.

  2. MARSAT says:

    Portrait 6 – La réflexion que m’inspire ce dessin ; c’est celle du regard porté sur le monde et sur soi-même.
    Regard double qui se cherche, se façonne… Ouvrir l’œil pour regarder le monde et laisser l’autre de côté pour le recréer. Peut-être une explication du créateur avec son « être au monde » ou bien le désir de provoquer la rencontre entre la médiation opérée par la représentation esthétique et sa réception dans l’imaginaire du visiteur ?
    Dans ce dessin, mon imaginaire s’intéresse à ce qui s’instaure sous la forme d’un processus en mouvement entre ce que je vois et la production esthétique : l’œuvre d’art a une vie, or la vie c’est le mouvement, l’œuvre est en devenir…..

  3. Emmanuel HOUZE says:

    Portrait 6 – Un peu effrayante la dame… Un côté tient bien, nous transperce, serait même sur le point de nous manger… L’autre au contraire s’est affaissé, écoulé, seule la bouche garde une horizontale imperturbable, les cheveux eux ont migré de tribord et sont rassemblés en un curieux chignon… Drôle de rencontre, de croisement, d’hybridation même. On croit parfois voir au centre, dans le nez, un animal, un cochon précisément, ce nez est-il un groin? Mais voilà que l’oeil de babord nous rappelle dans une acuité bien humaine celle-ci, je veux dire pleine de conscience, et qui vient nous interroger, nous mettre à la question, telle une Pythie, ah mais cette dame serait-elle une grande prétresse, une déesse de nos temps modernes… C’est à y perdre son latin, à quel saint donc se vouer???

  4. Camille says:

    Portrait 6 – Un oeil interrogatif, qui veut ? ou veut pas ? Et un personnage qui se cache dans le gribouillis et qui regarde a travers la loupe en contact avec lui-même, ou pour capter l’autre personnage ?

  5. Portrait N° 6 – Un combat un accident ça fait mâle ! Une touffe de cheveux par-ci, quelques dents par-là, les lèvres gonflées, le nez écrasé, un oeil qui gonfle. Un peu de temps pour se refaire le portrait.

  6. Coggins anik says:

    Portrait N° 6 – Je suis affamé et plein de désirs, avouables ? Pas sûr et mon lorgnon part carrément en sucette tellement j’ai du mal à me contrôler !!! Ha ha

  7. Narbah says:

    Portrait 6 – Démasquée !

    Je tourne le dos quelques jours et voici the serial killed Dame Sigrid Coggins radicalement relookée par un esthète de la tête.

    Elle s’est rendue chez le coiffeur pour faire réaliser un chignon à vous coller des sueurs froides, presque aussi vertigineux, asymétrique, et instable, que celui de Kim Novak.

    On lui a bourré un pif canaille à la Mickey Rourke, vissé un monocle (et peut être aussi une minerve), rappelant Von Stroheïm, cousu un clin d’œil (droit) à la Marilyn, comme un diamant.

    C’est déjà bien.

    Mais ajoutons pour la forme générale un morphing entre les physionomies de Bela Lugosi et Boris Karloff portant le dentier de Fernandel que sauve la mouche coquette de Chiara Mastroianni.

    Quel cinéma !

    La star déchue de Tod Browning que je suis ne peut qu’applaudir des deux moignons…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>