Portrait du visiteur en créateur - blogœuvre

Serial Portraits Sigrid Coggins

By

Uncanny Serial Portraits à Recto VRso 2021

sP-VRCi-dessus, Auto Uncanny Serial Portrait avec l’apport du dessin Serial Portraits de Joël Laurent, mars 2020, dans le cadre de Recto-Vrso / Laval Virtual World

AVERTISSEMENT: En 2021, alors que nous sommes de nouveau confinés et dans l’impossibilité de présenter l’installation préalablement prévue pour Recto-Vrso en 2020,  je souhaitais vous présenter la version autonome web : Uncanny Serial Portraits. Le processus de fusion entre moi et mon avatar aurait-il généré un virus mutant ? Quoiqu’il en soit, et ça n’a rien à voir avec  le covid, l’artiste physique, en l’occurence moi, est tombée brutalement malade avant la  fin de sa transplantation en virtuel et rassemble ses encore faibles forces pour vous présenter ses excuses.

Serial Portraits is a participatory creative process and an invitation to experiment virtual reality while having an action in the real world. This version has been adapted for the web. Meet with the artist and complete her challenge! All you need is a blank paper and a pen… The outcome will be displayed in a virtual reality installation in July 2021.

En évolution permanente, cette création intitulée Serial Portraits Croisés fait aujourd’hui l’objet d’une nouvelle version. Initiée en 2001 et dès l’origine basée sur la rencontre des regards qui se font mutuellement exister, Serial Portraits a généré plus de 1000 portraits de l’artiste par ses visiteurs et autant de portraits de visiteurs par l’artiste. Ces rencontres en face à face se sont déroulées lors d’expositions évolutives et de vernissages en différents points du globe.

 

En 2019, je me suis intéressée à l’idée de me faire remplacer par mon clone qui s’est chargé de lancer le défi à ma place, en proposant au visiteur de mettre la tête dans le casque, le main sur une de feuille papier et de garder l’esprit créateur.

Cette version VR de Serial Portraits a généré autant de portraits du clone de l’artiste en 1 an…. que moi en 20 ans !

Vous avez pu l’expérimenter :

au Dôme VR du Festival d’animation d’Annecy,

au festival Videoformes,

au Festival de Contis,

Le 18 mars 2020, le lendemain du confinement, j’ai lancé une version  « spéciale confinement » en ZOOM.

Cette version zoom a été présentée à Recto VRso in Laval Virtual World à la place de l’exposition initialement prévue dans le cadre des oeuvres VR en compétition 2020

 

 

 

 

By

BlogŒuvre actif de 2013 à 2016, en cours d’actualisation

Le processus Serial Portraits a démarré en 2001.

Ce BlogŒuvre a été actif de 2013 à 2016. 

Il est en pause réflexion depuis 2016, et va être prochainement actualisé.

En 2019, de nouvelles versions et rencontres Serial Portraits à découvrir ici :
https://www.sigridcoggins.fr/

A suivre

By

Serial Portraits maintenant en Réalité Virtuelle !

Une image tirée du film VR Real Love du collectif VRstory

Une image tirée du film VR Real Love du collectif VRstory


Plasticienne ayant toujours eu à coeur de vous placer, vous visiteur/spectateur/regardeur… au centre de mes propositions artistiques, passionnée par les nouvelles technologies permettant de créer des univers innovants, c’est tout naturellement que je plonge dans la Réalité Virtuelle et que je vous propose de partir avec moi dans une nouvelle aventure Serial Portraits, cette fois ci en mode immersif !

Ayant toujours  - et depuis 2001 – pour axe fondateur celui des regards qui se font exister mutuellement autour de la création et de ses frontières, je suis actuellement en train d’écrire ce nouveau volet qui va prendre la forme d’un collier de sphères. En effet, la VR (Réalité Virtuelle) est un monde que l’on explore de l’intérieur, où l’on choisit là où l’on porte son regard. Une planète où vous, le spectateur, faites le cadre.

VRment Artistiquement vôtre !

Sigrid Coggins

By

Dessin 37

La rencontre des mots et des traits

Vous êtes le critique d’art, à votre clavier ! Commentez ce dessin réalisé à l’aveugle et représentant l’artiste (dans le rôle du modèle) en écrivant dans le champ en bas de la page. Vous y trouverez les commentaires des autres visiteurs, sauf si vous êtes le premier à vous lancer bien évidemment ! Au bout de 6 commentaires écrits sur ce dessin, le dessinateur est révélé par l’affichage du Serial Portrait complet. Voir les Serial Portraits déjà dévoilés dans le menu « dévoilés par vous ».

Pour commenter ce dessin, cliquez ICI

By

Portraits de l’artiste par ses visiteurs.

Une premier trimestre intensément pris par des préparations d’expositions et des encadrements de stages en films d’animation m’ont absorbée loin de Portraits du Visiteur en Créateur, ce site. Au profit de nouveaux portraits du visiteur en créateur… mais aussi d’autres créations,  que je vous invite à aller animer de vos regards jusqu’au 13 mai à l’Angle, espace d’art contemporain à La Roche Sur Foron.

Bientôt mon retour sur ce site avec dans l’idée la mise en ligne des vidéos Relevés de têtes pour répondre à vos commentaires inspirés par les portraits réalisés de moi à l’aveugle par mes visiteurs.

By

4 dévoilés d’un coup !

Les avez-vous vus ? Il s’agit des croquis 3, 4, 74 et 75

Retrouvez-les sur cette page : http://portrait-du-visiteur-en-createur.com/festival-de-larpenteur-seance-du-5-juillet-14/

 

On continue !

 

 

By

Dessin dévoilant n°81 au festival de l’arpenteur

Dessinateur Serial Portrait révélé entre-temps : retrouvez le ici

Arpenteur Dessin n° 81
——————-
Du temps pas si lointain où je faisais des insomnies, n’ayant alors aucune confiance dans les somnifères chimiques j’ai gardé l’habitude, en cas de réveil nocturne, de me décrocher le cerveau de manière efficace et rapide en lisant des Picsou magazines.

Actuellement, si ces réveils, s’activant plus aux bruits extérieurs qu’aux exclamations internes, sont devenus rares, j’ai toujours à portée de main un Picsou mag.

Les chats adorent se promener sur les toits.

Mais tout autre activité typiquement félinienne peut se faire aussi sur les toits.

La nuit dernière par exemple, mes matous avaient organisé un fight club vers les 3 h du matin.

Sur mon toit donc au dessus de ma tête endormie depuis 4 bonnes heures.

(Je les soupçonne de se venger parce que je les mets dehors pour qu’ils ne me réveillent pas en miaulant la nuit dans la maison. Je sais. Mais j’aime les chats.)

Or, j’avais fort heureusement sous mon oreiller un hors-série collector de Picsou Magazine tout neuf, le tome 2 des « 80 ans de Donald ». Acheté la veille.

Bien m’en avait pris ! Car j’y ai lu une histoire que j’ai décidé être … un hommage caché à mes Serial portraits. Carrément. En effet, l’histoire écrite en 2011 a été réalisée par différents dessinateurs (un par page) et raconte comment les neveux de Donald, cherchant à lui faire un cadeau pour son anniversaire, embauchent un dessinateur pour lui faire son portrait. Mais comme ils souhaitent que ce soit une surprise complète pour leur oncle, ils doivent trouver une solution pour le faire poser sans qu’il s’en rende compte. Donald étant un personnage par nature très agité cela complique la tâche du dessinateur qui esquisse des croquis très rapides mais sans en être satisfait. Il jette l’éponge. S’ensuit un défilé… les dessinateurs se succèdent en effet, démissionnant les uns après les autres. Et pour chacun d’eux, Riri, Fifi et Loulou créent une situation nouvelle pour tenter de maintenir immobile leur oncle sans pour autant lui mettre la puce à l’oreille : l’obliger à attendre un appel téléphonique( ce qui le rend furieux), le gaver de nourriture pour l’endormir, (ça le rend pas beau) lui trouver un travail comme modèle pour une école de peinture et parmi les élèves se cache un pro (qui gaffe avec une remarque qui déplaît à Donald), l’impliquer dans un défi avec Gontran où il doit compter les étoiles filantes (mais le dessinateur n’y voit rien, ça l’embête) ET enfin, une attraction dans une fête foraine appelé « Foire aux bruits » où deux chaises se font face à face et où les deux participants doivent s’asseoir et se regarder… les yeux dans les yeux le plus longtemps possible. Donald gagne mais ça le rend un peu zinzin par effet hypnotique et évidemment ça se voit dans les croquis.

… à la fin, pour son anniversaire, Donald reçoit donc plein de dessins de lui dans tous ses états et après avoir commenté : « Remarquez tout de même qu’elles ne sont pas ressemblantes ! », la conclusion de l’histoire est dans ses remerciements avec un joli « Peut-être que ma personnalité déborde du cadre ! Merci ! C’est le plus chouette des cadeaux ! « .
Si c’est pas une super référence, ça !
Ce dessin n°81 réalisé à l’aveugle durant le Festival de l’Arpenteur, m’évoque cette multitude de soi-même », multitude liée parfois à son état intérieur, parfois aux regards de l’autre, parfois au fait qu’on est modèle de beaucoup de dessinateurs.

Les yeux dans les yeux
je dois admettre que parfois
je dépasse les bornes

—–
Sigrid Coggins, 25 juillet 2014

By

En cours : les dessins du 8 juillet

En cours : les dessins du 8 juillet…. mais !

Mais je vais m’atteler à mettre en ligne les dessins de la dernière séance, celle du 11 juillet puisque personne au festival n’a encore vu les photos… Je reviendrai ensuite aux séances du 9 et 10 juillet.

Pour le moment, il y a du nouveau,  ici par exemple

Er pour les voir tous et choisir celui que vous allez commenter tout de suite, ici !

By

Dessinateur à l’aveugle n°7 dévoilé !

Dessinateur à l’aveugle n°7 dévoilé !

Et à vos commentaires … pour faire apparaître les autres dessinateurs ayant fait mon portrait à l’aveugle durant le festival de l’arpenteur ! Je vous dévoile en effet  - au bout de 6 commentaires fait sur un dessin par les visiteurs – le Serial Portrait complet.

 

By

… ça repart !

De nouveaux dessins à commenter à partir du 6 juillet.  Du 4 au 12 juillet, j’aurai en effet le plaisir de proposer des rencontres Serial Portraits dans le cadre du festival de l’Arpenteur. Ca se passe aux Adrets, entre Chambéry et Grenoble. Le titre en est cette année « Passer les bornes ».

Je vous invite à aller sur leur site, vous y serez accueillis par ces mots :

« La pente – lieu d’engagement et de poésie – offre au regard, à la sensibilité et sans doute à la pensée son pesant de perspectives insoupçonnées. C’est ici, à flanc de montagne, que Scènes Obliques met en résonance le propos d’artistes singuliers, avec la préoccupation de se tenir au plus près des gens. En faveur d’un « espace culturel » inédit ».

En bas de l’article, le lien pour vous y rendre.

Rencontrons-nous !

Rencontrons-nous, soit sur place, et vous en profiterez également pour être surpris par d’autres étonnantes propositions de rencontres artistiques que pour ma part je suis réellement impatiente de découvrir, soit sur ce blog. Je vous avais annoncé un nouveau chapitre. Le voilà qui arrive, de nouveaux dessins à commenter pour en révéler les dessinateurs à partir de dimanche.

Alors au très grand plaisir de vous retrouver à cette occasion,

Sigrid Coggins

Pour vous concocter votre programme au festival en même temps que quelques promenades dans la nature environnante, cliquez ici :  www.scenes-obliques.eu